Mini moi

À ma petite moi,

J’me souviens plus jeune, j’avais tellement hâte de grandir, de rentrer dans le « monde des grands ».

J’réalisais pas, j’comprenais pas vraiment ce que je souhaitais, j’étais naïve de m’imaginer un monde parfait.

Parfois, j’voudrais revenir dans l’temps pour me prévenir des p’tites merveilles pis les bobos d’la vie. J’dirais à la p’tite Cyn haute comme trois pommes qui est plongée dans son imaginaire que la vie est compliquée. Oui oui fille, elle te fera jamais de cadeau, elle est sans pitié et si effrayante. À certains moments, tu sentiras tout ton monde se chambouler, tu va tomber, tu finira même par être au plus bas. T’inquiète pas cocotte, c’est correct de tomber, ça fais partie d’la vie. Tu vas rusher, j’te l’dis toute suite tu l’auras pas toujours facile. Tu vas paniquer pendant des oraux à l’école, tu vas stresser en tout temps pour ton avenir, tu vas être anxieuse pis tu vas te créer des scénarios inimaginables avec presque rien. Tu vas rencontrer des gens qui seront que de passage dans ta vie, certaines personnes toxiques qui te feront réaliser pourquoi il ne sont plus là présentement. Tu te feras décapiter l’coeur à une coupe de reprises pis t’auras peur d’aimer, de faire confiance, d’ouvrir ton p’tit coeur parce que tu l’sais très bien que ça finit toujours par des coups de poignards, des larmes qui te brûleront l’âme. Tu l’sais fille, c’est toujours toi qui aime le plus. Tu vas vivre des événements qui vont t’enlever l’estime de soi que t’a tant essayé d’avoir. T’auras peur de tout parce que tu te rendras compte que t’a aucun contrôle sûr ce qui t’arrive. J’te l’jure oui ça va être tough mais t’as pas à t’inquiéter, oui t’auras peur mais tu vas te reconstruire ma belle, tu vas vivre à nouveau. Peut-être pas tout d’suite mais un jour tu comprendras que toute les fois où t’as sentie ton monde s’écrouler t’ont rendue plus forte. La vie est belle, splendide et j’dirais même magnifique. Elle te fera rusher par moment mais tout l’monde passe par là, j’te le dis. Petit à petit tu réaliseras que ça vaut la peine de continuer pis de te battre pour être la femme forte que tu souhaite tant devenir. Oui la vie s’est remplis de up and down qui continueront jusqu’à temps qu’on en crève. C’est ce qui la rend si spécial, si complexe. Personne n’a jamais dit que c’était facile de vivre mais tu vas voir les p’tites merveilles d’la vie vont te faire sentir un peu mieux dans ce p’tit monde sans pitier. Avec le temps t’auras appris à t’aimer comme tu l’mérite. Parce que t’auras compris que notre plus belle histoire d’amour se passe avec nous-mêmes. Tu mérite tellement plus que tu l’pense! Tu vaut de l’or, t’es jeune, t’es remplie d’ambition alors vie! T’en a qu’une fille, une vie qui passe si vite en y repensant. Tu la regarde se défiler sous t’est yeux comme si c’était un film parmi tant d’autres. Tu mérite tellement plus que de la regarder passer avec 8 milles regrets qui te gruge de l’intérieur. Tu mérite de vivre, d’être heureuse, de croire que t’es capable d’accomplir n’importe quoi, d’être une femme épanouie et de te mettre en priorité. Pense à toi, met toi en premier pour toute les fois où tu t’es mise en dernier, pour tout ses moments où tu pensais mériter de souffrir pour plaire au autre, pour croire que c’était ce que tu valais. Apprend à t’aimer, à croire en toi, à te faire confiance. Apprend à créer ton propre bonheur, à vivre pour toi. Apprécie les petites choses que la vie a à t’offrir, profite de chaque moments, accepte que tu va retomber tôt ou tard mais que tu sera également capable de te relever et tu sortiras plus forte de cette histoire. Alors slp, donne moi encore 30 secondes. À partir d’aujourd’hui, vie pour toi.

Pour une fois.

Advertisements

Gâteau d’émotions

J’ai jamais réellement sue comme j’devais commencer un texte ici. J’commence à écrire et j’garroche pleins d’émotions sans aucune structure.

Tu sais, ce matin j’me suis réveillée en pleurant, j’ai mis mes écouteurs, j’ai monter le volume et j’ai essayer d’oublier.

De t’oublier toi à vrai dire.

Oublier t’es bon matin à mon réveille, t’es bonne nuit avant de m’endormir, oublier les fin d’semaines qu’on a passer à rire et se coller, oublier toutes les beau moments qui sont entrain d’me tuer à présent. Pis d’un autre côté, j’le sais qu’au fond ton départ était la meilleure options sauf que j’te mentirai pas en te disant qu’ses tough sans toi.

J’vais être sincère avec toi, j’suis prise entre deux monde complètement opposé, j’ai envie d’avancer sans toi, j’ai envie de voir tout le positif qu’il px avoir dans ma vie suite a ton départ pis en même temps tout ce qu’on avait me manque tellement. J’me sent un peu comme une petite rose, j’ai manquer énormément de soleil et mes pétales on finit par se fanée mais avec un peu de lumière et de l’eau j’vais surement finir par aller mieux. J’te mentirai pas en te disant que j’me sent bien en s’moment pcq c’est tout le contraire. Depuis ce matin, j’ai d’la misère a fonctionner, j’ai comme pas l’envie d’y croire que c’est bel et bien finit, que j’verrai pue ta belle ptite fasse de bébé le matin. J’suis comme revenue à la réalité et ça m’a rentrée dedans, pis j’men attendais pas. Pourtant il y a des moments où j’me sent réellement bien sans toi, j’pense pue à tout ça, j’reprend goût à la vie, j’ai l’goût de faire de nouvelles expériences et de m’amuser pour toutes les fois où j’me suis t’en oublier. Pis ya d’autres jours comme aujourd’hui, que j’suis complètement perdue sans toi et que j’ferais tout pour que tu reviens même si j’le sais qu’ses la pire option à prendre. Btw tu t’en fou de tout ça, tu t’en fou de comment j’me sent dans toute cette histoire, tu t’en fou parce que t’a passer à autre chose à la seconde ou t’en avait l’occasion, tu m’a oublier sans même m’avoir laisser. Fr j’aimerais vraiment être capable comme toi d’men foutre à s’point, d’avoir aucun regret malgré que tu braille toutes les larmes de ton corps au téléphone. J’te l’jure j’aimerais avoir un coeur de pierre, un coeur froid comme les températures qu’on a eu cette hivers. Un peu comme le tiens et j’vais être franche avec toi, j’suis en admiration devant toi parce que j’aurais tellement aimer voir les choses comme tu l’est voyais, m’en foutre de t’es réaction ou t’es états d’âmes, de toute le bien et l’mal que j’aurais pue te faire ressentir si j’aurais garder mon ptit coeur de pierre du départ. Peut-être bien que ça l’aurais été mieux au fond, j’men aurais foutu pi aujourd’hui c’est pas moi qui serait entrain de pleurer mais toi.

Tu sais, j’aurais aimé être aimé d’la façon que j’te l’ai montrer, j’aurais aimer que t’aille peur d’me perdre, que t’es sentiments ne partent pas du jour au lendemain, que tu soie sincère avec moi même si j’étais t’en inquiète, j’aurais aimer avoir un avenir avec toi, tu sais, le genre d’avenir qu’on parlait tout l’temps. Tu t’en souviens? Peut-être même que tu l’a oublier ça aussi.. Dans l’fond, j’voulais juste avoir la même importance et être traiter comme je l’ai fais pour toi et j’ten vx de pas l’avoir fais parce que pendant longtemps j’ai crue que j’méritais ça, j’méritais d’avoir mal pis d’me dire que j’vaut pas mieux qu’sa, que j’compte pas pi que j’en vaux pue tellement la peine au fond, pis j’trouve que c’est l’enfer de se sentir de même j’te souhaite même pas ça à toi parce que tu va rusher j’te ldis, tu va pleurer toutes les larmes de ton corps en te répétant à chaque soir dans ton lit que tout ça est de ta faute, que tu mérite d’être malheureux pis s’pas l’cas j’te l’jure. J’te souhaite jamais de te sentir comme ça, même si j’aimerais que tu comprenne comment j’me suis sentie pendant tellement longtemps, sûrement trop longtemps d’ailleurs. Écoute t’es pas une mauvaise personne au fond mais t’a été mauvais pour moi et j’ten vx pas, j’en suis incapable. Un jour tu va retomber amoureux pi tu va l’aimer si fort mais tu va te planter, tu va foncer dans un mure comme je l’ai fais avec toi à s’moment là j’aimerais que tu pense à moi tu va pt comprendre s’que j’essayais tellement de t’expliquer mais t’a jamais voulu rien entendre. Au fond j’te souhaite aucun mal mais j’te souhaite non plus tout le bonheur du monde. J’te souhaite de vivre la vie que tu mérite avec des up and down comme chaque humains. T’en fais pas, tu mérite d’être heureux.

Moi aussi d’ailleurs, jmérite d’être heureuse et que se soit avec ou sans toi j’y arriverai. T’es rentrer dans ma vie au moment ou j’men attendais le moins et j’regrette pas nôtre belle histoire parce que ya pas juste eu du négatif, tu m’a réellement fais sentir bien et heureuse sauf que ce n’était qu’éphémère, tout ça revenait et partait pi c’était pas sensé se passer comme ça.

J’va finir mon texte en te disant que tu reste ma plus belle histoire pis que même si tu liras pas mon texte j’regrette rien mais maintenant j’suis prête à mettre un trait sûr toi, sûr nous. J’suis prête a tourner la page ou peut-être pt plus fermer le livre, ce livre qui m’a appris qu’la vie s’pas un compte de fée pis que rien ne dure éternellement même si tu y crois bin fort.

Bye-bye ptit amour perdue.

Un peu de changement?

Pour la première fois, j’ai envie de recommencer à 0. Sauf que cette fois ci, ce sera sans lui.

Je vois la vie un peu comme une montagne russe, toujours des « Up and down ». J’le comprend que l’on ne peut pas toujours être heureux 24/24 mais j’y croyais pas quand l’on m’a dit que c’était « tough » par moments. J’pensais pas que la vie était capable de nous mettre quelqu’un sûr nôtre chemin et nous l’enlever sans explication. Parfois tu t’accroche à une personne, tu fais de ton mieux jusqu’au bout mais au final, c’est vouer à l’échec à partir du premier regard.

Je me suis tellement poser de questions, peut-être trop à vrais dire. Pourquoi je me suis autant accrochée? Pourquoi il a eu un aussi gros impact dans ma vie? Pourquoi est-il partie? Pourquoi autant d’effort pour finir un sans l’autre? Au final, j’aurai jamais toutes ses réponses dont j’ai t’en besoin pour voir plus clair.

Au fil du temps, j’me suis détruite dans cette relation, j’pensais que le temps replacerais les choses, qu’un jours j’allais me lever à côté d’lui et être réellement heureuse. J’me suis tromper sûr toute la ligne.. à quelque part jcrois j’lai toujours sue qu’il y avait quelque chose d’anormale mais j’voulais tellement qu’sa marche donc j’me suis mentit. J’me suis mentit en me disant que c’était ça l’amour.. se faire croire qu’il faut souffrir pour être avec la personne qu’on dit aimer. Aimer à quel prix au juste? Pour l’avoir aimer je ne peut rien nier mais c’était pas s’que je croyais, c’était destructeur, c’était pas le vrai.. c’était pas le bon.

J’pense que maintenant, je dois apprendre à lâcher prise, apprendre à m’aimer avant d’aimer quelqu’un à nouveau, d’me replacer et d’me faire à nouveau confiance. J’aimerais être capable d’le sortir d’ma tête en une fraction de seconde, juste pour oublier le mal qu’il m’a transmis mais j’en suis incapable. Aujourd’hui j’suis effrayer de s’que l’avenir me réserve.. peut-être qu’un jours, il y’aura quelqu’un qui m’enlèvera cette peur, juste un peuZ. J’essaye de repartir à 0, de prendre un nouveau départ sans trop savoir ou j’men vais. J’vais faire des gaffes, je vais vivre à nouveau de belles choses, j’vais pensée à moi pour une fois. Peut-être même pour la première fois.

L’avantage est que j’suis sûr d’une chose, son départ est probablement la plus belle chose qui pouvait m’arriver. J’voyais tout ça comme si mon univers s’écroulait, aujourd’hui j’le vois comme une sorte de « chance » la chance d’être heureuse et d’arrêter d’me faire du mal.

J’te dis juste merci d’être sorti de ma vie et slp reviens pas, reviens jamais.

Mon anxiété indescriptible

Une longue histoire d’amour sans fin j’dirais. Tellement de stresse, de crainte et de questions sans réponse. Un sentiment presque indescriptible.

J’ai jamais réellement compris à quoi ça servait au fond.. Je panique et j’finis par me créer des scénarios inimaginables sans jamais comprendre le but. D’ailleurs, j’suis bonne là dedans! Sans trop savoir pourquoi, j’amplifie la situation, j’pense au pire choses et j’ai bin d’la misère à me calmer.

J’agis probablement de cette façon en espérant d’avoir moins mal, enfin je crois.

Toujours d’une façon différente mais similaire à la fois. Même de pensée à mon anxiété me rend anxieuse pour mon futur. J’le sais que dis comme ça on dirait que j’abuse sauf que non. « Btw c’est mon texte, j’ai l’droit. » Que ce soit une note d’examen, une chicane, l’avenir, mes choix etc. Toute me fais capoter, pis j’te le jure que c’est plus facile à dire qu’à faire de changer cette habitude! Une habitude qui me ronge dans des moments où une personne « normal » serait capable de bien dealer avec tout ça alors que moi non.

J’suis clairement loin d’être experte là dedans parce que chacun le vie à sa façon. Pour ma part, lors d’un oral n’importe qui est un peu stresser mais moi parfois,j’ai l’impression que je vais tomber, je manque d’air et ce n’est pas en 30 secondes que j’suis capable de me calmer. Quand j’attend la note d’un examen ou d’une étape, j’me met à avoir le coeur qui bat trop vite, j’ai une drôle de sensations au ventre que j’suis incapable de décrire. En gros, je suffoque quand je stresse, j’me pose tellement de questions, j’ai tellement d’émotions qui se bouscules à l’intérieur de moi que j’en perd le contrôle.

J’aimerais tellement avoir le contrôle sur mon anxiété, j’aimerais me dire « Cyn ça va bien aller, arrête de toujours capoter! » mais je n’y arrive pas, j’arrive pas à me croire moi même pi ça m’effraie parce que ça fait partie de moi. Une partie que pour le moment, je n’arrive même pas à avoir le contrôle. Je sais pas si c’est un défaut mais cette émotion me ronge l’intérieur.

J’crois qu’un jours ça l’ira mieux.

Le simple fait de prendre les choses plus « à la légère » va sûrement me « guérir » de ma façon dont je vois les choses, toujours pire que c’est. Une belle façon d’alimenter mon stresse pas vrai?

J’vx juste changer please.

Juste un peu..